Maîtriser les risques

Integrale a poursuivi en 2012 la mise en application des nouveaux dispositifs qui répondent aux règles prudentielles de Solvabilité II. La gestion des divers types de risques a été au cœur de toutes les décisions, jusque dans la révision de sa structure de gouvernance.

Malgré toutes les ressources qui y ont été consacrées et un contexte contraignant sur le plan économique, cela n’a pas empêché Integrale de réaliser de nouvelles performances. Elle est parvenue à doubler son encaissement, à générer un résultat positif qui a permis de renforcer ses fonds propres et à octroyer à ses affiliés un rendement moyen pondéré de 3,56 %.

 

Solvabilité II, le plus grand défi d’Integrale
2012 a été pour Integrale une année de mise en application ; le tout a été préparé en fin d'année par le lancement du processus ORSA.


Audits de suivi de la FSMA et de la BNB, les autorités de contrôle
Malgré sa taille, Integrale se doit de respecter les mêmes exigences que les grandes compagnies d’assurance. La Caisse commune a répondu favorablement aux audits de suivi et déjà mis en application la plupart des recommandations émises.


Double influence des marchés financiers
Cours des actions en hausse et taux obligataires en baisse : un contexte positif pour la valorisation des actifs, mais un contexte contraignant pour les nouveaux investissements des primes reçues.


Nouvelles exigences législatives et fiscales dans notre secteur d'activité
Rehaussement de la taxe sur les primes d’assurances vie individuelle, tarif unisexe, banque de données SIGEDIS, normes comptables IFRS…


Encaissement record, le plus élevé de son histoire
Integrale le doit à l’évolution continue de ses produits groupe, le corps de son métier, et aux encaissements des nouveaux produits individuels CertiFlex commercialisés par son partenaire Ethias.

 

Planeur

L’une des caractéristiques principales du planeur est sa « finesse » qui se traduit en pratique par sa capacité de parcourir une grande distance en perdant un minimum d’altitude. Nous y avons vu une analogie avec nos activités à long terme, avec le niveau soutenu et maintenu de nos performances, avec nos instruments de gestion et de pilotage, avec le niveau maîtrisé de nos dépenses, avec notre philosophie basée sur l’équilibre… Certains y voient également une forme de
« force tranquille ». C’est une image qu’il nous plaît de véhiculer.